LIFESTYLE

Dieu blesse l’amérique

septembre 11, 2016

Voilà maintenant quelques heures que je tourne en rond à savoir quel article pourrait sortir cet après-midi. J’ai des tas d’idées mais l’envie n’est pas là, il y a comme un frein, quelque chose en moi qui n’a pas envie de sortir un article, un article qui me semble trop futile pour ce jour. Il y a des jours comme ça. Des jours où j’ai envie de partager mes sentiments avec vous. Et aujourd’hui mon cœur est en Amérique.

« 6h30!!! Le réveil sonne déjà depuis 30 minutes, j’ai hâte au week-end. Nous sommes mardi, j’ai repris le travail, il y a à peine 10 jours et pourtant la routine ma fatigue déjà. Je regarde ma femme, elle dort encore, elle est belle…j’ai de la chance.

Ma conscience me crie de me dépêcher avant d’être en retard. Je l’écoute et me lève rapidement, je passe à la salle de bain et enfile le dernier costume noir, le noir c’est bien. Je suis crevé, je serai bien resté au lit.

7h15…Je n’ai pas le temps de petit déjeuner, je prendrai un café en route. Vite je vais louper mon métro. Un dernier baiser à mon amour et je pars.

7h45 J’aime New-York le matin, la ville est quasiment déserte. Il y a les quelques joggeurs, les livreurs et ceux comme moi qui aiment allés travailler tôt. Jusqu’ici tout va bien.

8h15 J’arrive au travail. J’adore cet édifice, il est grandiose, 20 ans que je travaille ici, au 74 ème étage.

8h30 Arrivé à mon étage, je dis bonjour à mes quelques collègues déjà présent. Nous sommes une chouette équipe, un peu comme une famille. Je m’installe à mon bureau.

8h45 Nous entendons un bruit sourd, les collègues et moi nous demandons d’où cela provient quand soudain l’un d’entre eux pointe la fenêtre du doigt. Un Boeing se dirige sur la tour, droit sur nous. Jusqu’ici tout allait bien…

Deux jours plus tard.

12h00 Je m’appelle Laurie, j’ai 7 ans et je vis en France. A ce moment même, nous sommes réunis avec tous les autres camarades en rang d’oignons dans la cour de l’école. Les cloches de la ville ne s’arrêtent plus de retentir, on nous parle de minute de silence et pour nous c’est un peu nouveau. Les deux jours qui ont précédé nous avons vu en boucle des images horribles à la télé. Deux avions ont percuté des tours immenses en Amérique, les images sont violentes, il parait qu’il y a des centaines de mort. Ils emploient un mot que je ne connais pas encore le Terrorisme. »

15 ans après je me souviens exactement de ces images, de ces moments, du sentiment que j’ai pu ressentir, un sentiment de peur émanent des adultes, l’incompréhension la plus totale. Je peux revivre ces journées comme si elles s’étaient passées hier.  L’Amérique, les États-Unis, le pays le plus important au monde venait d’être touché, l’insécurité était désormais partout.

Je ne veux pas faire de polémique avec les suppositions de complot, ni de savoir qui financent ces groupes terroristes. La haine attise la haine, c’est tout ce que je peux dire. Et de toute façon, nous ne serons jamais la vérité.

Je veux simplement rendre hommage à toutes ces victimes, ces familles, ces hommes, ces femmes, ces enfants morts dans tous ces attentats commis dans le monde, et la liste est longue. J’aimerai envoyer de l’amour à toutes ces personnes décédées sous les coups de bombe, de fusils, d’avions et j’en passe. Des civils qui avaient encore toute la vie devant eux et qui ne demandaient qu’à vivre.

Et si nous décidions de vivre dans un monde de paix et d’amour, en se foutant éperdument de l’argent et en ne pensant qu’au bonheur, le sien mais aussi celui des autres. Cela ne serait pas mieux ?!

Je suis fatigué patron, fatigué de devoir courir les routes et d’être seul comme un moineau sous la pluie. Fatigué d’avoir jamais un ami pour parler, pour me dire où on va, d’où on vient et pourquoi. Mais surtout je suis fatigué de voir les hommes se battre les uns contre les autres. Je suis fatigué de toute la peine et la souffrance que je sens dans le monde. Il y en a trop. C’est comme si j’avais de bouts de verre dans ma tête.

John Caffey, La ligne verte

amour

 

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Unetouchefleurie septembre 11, 2016 at 20 h 54 min

    Un article très touchant !
    Merci pour ces mots ❤

    • Reply Only Laurie septembre 28, 2016 at 17 h 14 min

      Merci à toi ma belle pour ce gentil commentaire! Des bisous <3

  • Reply MELANIE septembre 12, 2016 at 11 h 41 min

    Tres bel article ! Je me souviens encore de ce jour sombre, ma première crise d’angoisse en plein cours !

    • Reply Only Laurie septembre 28, 2016 at 17 h 15 min

      Merci beaucoup ma chérie <3

    Leave a Reply